• Pauline Epiney, Cie Push-Up / © Diana M Photography

Résidence “À corps perdu”

 

La Cie Push-Up est une compagnie valaisanne basée à Sierre.

 

Avec ce projet de résidence, la Cie Push-Up souhaite explorer à corps perdu les figures des mythes, celles de Médée, Jocaste, Antigone, Phèdre, mais aussi celles de Blanche-Neige, Rosamund, Cendrillon, la Belle aux bois dormant ou encore Jackie Kennedy, Marilyn Monroe, Madonna, Beyoncé, (…).

Année 1 (2022) / Médée Matériau

La première année est dédiée à la recherche de création de personnages autour des textes et de solos à partir de matières diverses, tirées de sources existantes. Il s’agit bien d’utiliser des textes anciens, de réécrire des matériaux, de travailler en écriture de plateau pour amorcer de nouvelles partitions textuelles.

 

Nous avons observé comment ces figures peuvent se manifester à travers de nombreuses improvisations.

 

Nous sommes également allées dans la rue, pour tester comment ces personnages se manifestent en contraste avec la réalité de la ville et d’entrer dans un premier dialogue avec les habitants.

 

Que nous racontent ces figures aujourd’hui? Comment faire un lien avec notre actualité? Comment faire se croiser un mythe ancien et une icône actuelle? Comment redéfinir notre culture féminine?

 

Un travail de costumes et de recherches sonores à été effectué durant ces trois semaines de recherches.

 

Participantes:

Christine D’Andrès (Médée, Circé)
Faustine Moret (Eva Peron, Blanche-Neige) , Marie Perruchoud (Wonder Woman, Aphrodite) Laure Aubert (Jeanne D’Arc, Bonnie Parker), Charlotte Vuissoz (Musique), Cécile Revaz (costumes, en collaboration avec l’équipe) Pauline Epiney (directrice de recherche)

 

Photos : © Leticia Frei

Pauline Epiney Visite ciepushup.ch

Pauline Epiney est comédienne, metteuse en scène et autrice. Avec la Cie Push-Up, elle explore des thématiques contemporainesLes textes sont écrits ou choisis pour leur résonance actuelle; parfois directs et forts, parfois tendres et drôles, mais toujours avec l’ambition de questionner notre humanité et notre rapport aux autres et au monde.