Théâtre

Éclairer la vie en regardant la mort. Sleeping est un spectacle onirique qui résonne avec l’époque. Associant masques, jeu théâtral, vidéo et musique, il s’inspire du roman « Les Belles Endormies » de l’écrivain japonais Yasunari Kawabata. Évocation poétique d’un vieil homme, Eguchi, au crépuscule de sa vie. Toutes les femmes qui ont jalonné sa vie, la mère, la fille, l’amante lui apparaissent au seuil de la mort; belles, provocatrices, sensuelles, délicates. Des messagères tant fascinantes que répugnantes de l’entre-monde. Des icônes féminines qui reflètent l’âme d’Eguchi et confrontent sans relâche son être le plus intime à ces questions : Comment as-tu aimé ? Comment as-tu vécu ?

 

Serge Nicolaï (compagnon du Théâtre du Soleil depuis 1997) adapte le roman Les Belles Endormies de Yasunari Kawabata en partition théâtrale. Librement inspiré et influencé par les formes du Nô et du Kabuki, Serge Nicolaï confronte la tradition à une forme contemporaine en collaboration avec Jennifer Skolovski (Cie Digestif, Valais).

Distribution

Co-direction artistique et mise en scène : Serge Nicolaï

Co-direction artistique : Jennifer Skolovski

 

Jeu : Yoshi Oida, Yumi Fujimori, Carina Pousaz, Jennifer Skolovski

Adaptation texte : Serge Nicolaï, Yumi Fujimori

Conseillère sur le travail corporel : Takako Ogasawara

Conseillère sur le thème « fin de vie » : Rita Bonvin

Conseillère littéraire Kawabata : Cécile Sakai

 

Création lumière : Marco Giusti

Création son : Emanuele Pontecorvo

Music Live : Matthieu Rauchvarger

Scénographie : Clémence Kazemi

Vidéographie et régisseur général : Sébastien Sidaner

Assistante mise en scène et production : Vittoria Maria Bellingeri

Adaptation à la scène : Yumi Fujimori, Serge Nicolaï, Masato Matsuura

 

Communication : Corinne Jaquiéry

Surtitres, Traduction : Dóra Kapusta

 

Administration Cie Wild are the donkeys : Eric Favre

Production Cie Digestif : Thomas Péronnet

Production Cie Wild are the donkeys : Charlotte Pesle Beal pour Epoc Production

Diffusion Cie Wild are the donkeys : Florence Bourgeon

Diffusion Cie Digestif : Vanessa Lixon, Thomas Péronnet

 

Une coproduction du ZeughausKultur Brig avec les compagnies Digestif (CH) et Wild Donkeys Olivia Corsini et Serge Nicolaï (F)

 

Soutien:

ThéâtrePro Valais, Loterie Romande, Corodis, Fondation Sasakawa, Commune Brig-Glis, Stanley Thomas Johnson Stiftung, Ernst Göhner Stiftung, Pro Helvetia Fondation Suisse pour la Culture, Netzwerk Palliative Care Oberwallis, Fondation palliacura, Ambassade de France en Suisse, Théâtre de L’Arsenal Val-de-Reuil

 

Based on the book: Neureru Bijo The house of the sleeping beauties by Yasunari Kawabata

Copyright © 1960, The Heirs of Yasunari Kawabata

All rights reserved

 


 

Après le spectacle :

 

Sa 23 octobre — 20h30

 

Les Cafés mortels : rapatrier la mort au cœur de la cité

 

A la suite de Bernard Crettaz et de ses transmissions, l’association EnVie de Dire la Mort poursuit les Cafés mortels, ces espaces ouverts pour parler de la mort en toute simplicité. Ces Cafés mortels souhaitent promouvoir une oralité vivante, citoyenne, non spécialisée : pas de posture professionnelle mais le questionnement d’une communauté éphémère d’humains face à la mort, pas de théorie mais des expériences, pas de thérapie mais un partage. La voix de chacun peut s’exprimer, porteuse d’un récit unique de mort mais aussi de vie : comment la vie continue-t-elle après la mort d’un proche, quel que soit le lien et quelle qu’en soit la cause ? Venez partager vos récits autour de ces énigmes fondamentales que sont la mort et le deuil.

 

Dès ses débuts comme bénévole en 1994 jusqu’à son activité actuelle d’infirmière en soins palliatifs, Rita Bonvin a manifesté un profond intérêt pour toutes les questions autour de la fin de vie et de la mort. La rencontre avec Bernard Crettaz en 2011, l’organisation de sa transmission et la création de l’association EnVie de dire la Mort en 2015 ont été décisives pour la poursuite de ces Cafés mortels.