Humour
« Il y a le chant du merle, la techno minimale, l’appel du muezzin. Il y a les rengaines des manifestants, des hooligans bourrés, des choeurs grégoriens. Il y a de la musique pour faire l’amour, pour ramasser du coton, pour pratiquer le spinning, pour endormir des bébés, pour enterrer des cadavres ou pour vendre des saucissons en action. »

La Meilleure Chanson de Tous les Temps est un spectacle d’humour mettant en scène un duo de musiciens – Vincent Veillon et Christophe Auer – composant le titre qui les mènera à la gloire, dans leur local de répétition. De Bach à Billie Eilish, du cloud rap au dodécaphonisme, de la country américaine à la nouba arabo-andalouse, ils vont tenter de percer les secrets des mélodies les plus célèbres.

 

Qu’est-ce qu’un tube ? Sa construction harmonique est-elle plus importante que la teinture des cheveux de son interprète ? Comment est le petit déjeuner à l’hôtel California ? Combien d’Alexandra vivent à Alexandrie ? Pourquoi n’y a-t-il pas moyen, Djadja ? Des questions contre lesquelles les deux anti-héros vont se cogner, charriant derrière eux quinze ans d’amitié, de musique et d’odeur de bière.

Distribution

Jeu et texte Vincent Veillon et Christophe Auer
Musique Vincent Veillon et Christophe Auer
Mise en scène Antonio Troilo
Collaboration artistique Alain Borek
Régie son Jérémie Conne
Régie lumière Johan Rochat
Coordination technique Antoine Marchon
Coproduction Opus One, Les Productions 360, Théâtre Boulimie

Biographies

Vincent Veillon et Christophe Auer se rencontrent en 2012 dans les couloirs de la chaîne de radio Couleur 3. Ensemble, ils apportent une dimension musicale à certains des sketchs de la chronique 120 secondes (Vincent Kucholl et Vincent Veillon) et les développent ensuite à la télévision (26 minutes, 120 minutes). Au travers de parodies et de faux groupes tels que Black Lion Genocide ou Bradaframanadamada, ils explorent les différents courants musicaux et s’amusent à les déconstruire sur scène notamment au sein de la troupe d’improvisation théâtrale Avracavabrac.

 

Christophe Auer
Né à Moudon en 1976, Christophe Auer commence l’accordéon dès l’âge de 7 ans à la société musicale L’Echo du soir de Lucens. Il se tourne ensuite vers la batterie puis vers le piano qui devient son instrument principal. Musicien professionnel, formé à la Swiss Jazz School de Berne, il joue aujourd’hui dans différentes formations et enseigne la musique à des classes secondaires.

 

Vincent Veillon
Né à Monthey en 1986, Vincent Veillon commence le saxophone dès l’âge de 10 ans au sein de la fanfare L’Harmonie du Chablais. Adolescent, il chante et joue de la guitare dans un groupe de ska. Curieux de musique, il est l’auteur de nombreux clips parodiques à la télévision ou sur scène.