COMPAGNIE MLADHA

COMPAGNIE EN RÉSIDENCE AU THÉÂTRE DU CROCHETAN
THÉÂTREPRO VALAIS

 

Compagnie Mladha en résidence Par Mathieu Bessero Belti

Élan Vital Nous avons travaillé la première année sur les poèmes de Vital Bender. Ce travail a reçu de très bons échos et continue de vivre sous diverses formes et j’aimerais beaucoup approfondir ce travail. Parce que je constate que c’est une démarche que nous avons initiée, mais qu’il me faudrait encore finaliser et peaufiner cette performance. C’est-à-dire mettre en scène ces textes, leur trouver une forme et un format qui me corresponde entièrement. Ainsi reprendre ma place à l’extérieur du plateau, à la direction d’acteurs et à la conceptualisation pleine de la performance.

Le travail en collectif m’a ouvert l’esprit, m’a amené sur des terrains que je n’aurais jamais explorés, m’a permis d’apprendre, me remettre en question, mais il m’a également permis de ressentir plus profondément la place que je voulais avoir, les directions que je voulais prendre et ne pas prendre. Je voudrais pour cette dernière année poser ces jalons, les affirmer et pouvoir m’y confronter.

J’ai ainsi imaginé continuer le travail avec Laure Dupont et Ledwina Costantini car elles ont amené et amèneront leur énergie et leurs compétences. Et je voudrais qu’elles puissent être accompagnées sur la scène par Laure Wolf, comédienne française qui participera à la création de Je disparais.

Bouche à oreille

Pour le projet de médiation de cette troisième année, nous nous lancerons dans un projet inédit de dégustation de textes accompagnés par des vins.

Nous avons choisi cinq vins (petite arvine, marsanne, pinot rouge, humagne rouge et malvoisie) que nous avons décrits (gustativement et poétiquement). Ces descriptions seront livrées aux cinq auteurs en résidence au Malévoz Quartier Culturel afin qu’ils écrivent un texte en y intégrant au moins cinq des éléments décrits. Ceci donnera lieu à cinq textes inédits et en lien fort avec le vin. Ceux-ci seront lus, dits, mis en scène durant une dégustation animée par la spécialiste des vins Marie Linder et perturbée (ou enrichie) par mes soins.

Cette dégustation oeno-littéraire aura la particularité de mettre en lien non seulement un vin et un texte, mais cinq auteurs de cinq pays (une Suissesse, une Belge, une Française, un Camerounais, un Canadien) avec cinq cépages particuliers et deux mondes différents (le vin et le théâtre) qui tous deux cherchent à sensibiliser de nouveaux publics. Un voyage des sens et de l’imaginaire par les mots, mots de l’oenologue et de l’acteur. Travail du vigneron et de l’auteur.

www.mladha.net


PARTAGER


 Partenaire
MalevozQuartierCulturel_LOGO

DÉCOUVREZ & RENCONTREZ  MLADHA

JE DISPARAIS

Mésoscaphe
Mardi 15 au vendredi 18 mai et mardi 22 au vendredi 25 mai à 20H
Samedi 19 et Samedi 26 mai à 19h.

Deux êtres doivent quitter en hâte leur foyer, leur ville, leur pays à cause d’un événement majeur. Une catastrophe naturelle ? Une dictature ou guerre civile ? Qui se sent à l’abri, aujourd’hui, à la fois sur le plan intime et sur le plan politique? Ce sentiment repose-t-il uniquement sur des bases réelles, ou largement fantasmatiques ? C’est tout cela que l’auteur norvégien Arne Lygre tisse avec la question de l’exil et celle de l’identité, amenée de manière tout à fait bouleversante. Qu’est-ce qui la constitue, cette identité ? La maison ? Le pays ? Le corps? Ou l’imaginaire ? Un imaginaire contemporain qui fait de nous des «moi» qui disparaissent ?